Contenu

Décès de Pascal Ripault


Anne Le Hy, présidente du Conseil d’Administration, Didier Perre, directeur, tous les agents de l’INFOMA et les stagiaires en formation ont la grande tristesse de vous faire part du décès de Pascal Ripault, chef du centre de documentation et de ressources de l’INFOMA.

Pascal Ripault était né en novembre 1958.

Docteur vétérinaire diplômé de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse (1982), il a d’abord exercé en clientèle vétérinaire rurale pendant 4 ans puis rejoint la fonction publique, d’abord comme vétérinaire inspecteur vacataire à la Direction Départementale des Services Vétérinaires (DDSV) de Seine-et-Marne en 1986, puis, après sa réussite au concours externe, à la DDSV de Paris pendant 4 ans. Il y effectuait des inspections itinérantes et avait en charge le développement de la première application informatique de suivi des établissements contrôlés par la DDSV.

Il a ensuite rejoint en 1990 la DDSV du Gard d’abord comme responsable informatique et inspecteur des installations classées pour la protection de l’environnement, avec en plus, à partir de 1995, la fonction de chef du service de sécurité sanitaire des aliments.

En 2001, il a fait mobilité dans le Vaucluse, à la DDSV, où il a occupé tour à tour les fonctions de chef de service, sécurité sanitaire des aliments puis santé et protection animale, cumulées avec la fonction de responsable qualité et de responsable des systèmes d’information.
Il a enfin rejoint l’INFOMA en 2010 en tant que chef du centre de ressources.

Très calé en informatique, ayant une large connaissance des collègues développée à l’occasion d’engagements syndicaux, toujours disponible, il a pendant plus de 30 ans servi la fonction publique avec une discrétion et une pudeur qui dissimulaient de grandes connaissances.

Ses obsèques se sont déroulées à Avignon le 22 février, Jean-Pascal Fayolle, chef du service des ressources humaines du ministère de l’Agriculture et de l’alimentation et ancien directeur de l’INFOMA , Didier Perre, directeur de l’Infoma et ses collègues du CDR, ainsi que plusieurs collègues du Gard et du Vaucluse ayant travaillé avec lui ont tenu à lui rendre sur place un dernier hommage.