Contenu

Les stagiaires de la spécialité forêts et territoires ruraux (FTR) à la découverte de deux scieries

Les stagiaires TSMA Forêts et territoires ruraux sont allés visiter deux scieries, accompagnés par Chritian Kibamba, chargé de projet bois construction à Fibois Grand Est.

L’objectif était de découvrir l’aval de la filière bois, ses différentes contraintes et les différentes étapes depuis le sciage jusqu’aux produits transformés et annexes

Visite le matin de la Scierie Decker Frères située à Bertrambois (Meurthe-et-Moselle). Cette scierie est spécialisée dans la réalisation de charpentes en Sapin et en Epicéa ainsi que dans la production de bois de couverture et de coffrage.

Les stagiaires ont pu découvrir les différentes étapes de la transformation :

• le déchargement des grumes
• l’écorçage des billes de bois
• la détection des défauts et des métaux pouvant être présents dans le bois
• le billonnage, le sciage et le conditionnement.

L’amélioration continue des chaînes de sciage permet d’optimiser la découpe de chaque grume et de minimiser les déchets. Toutefois les pertes restent importantes (écorce, sciure, chutes de bois).

Les chaînes de sciages imposent une spécialisation avec des tailles minimales et maximales au niveau des diamètres de grume. Les bois trop gros seront transformés par une scierie ambulante.
La majorité du bois utilisé est issu d’épicéas scolytés ou de sapins dépérissants.

Ces bois, s’ils sont exploités rapidement, ont une qualité technique comparable à celle des « bois verts ». La question du stock de bois, présent en forêt et soumis aux différentes crises sanitaires, a été abordé.

Visite l’après-midi de la Scierie Albert Jung située à Berling (Moselle). Elle est spécialisée dans la production de bois d’emballage et de palettes majoritairement à partir de résineux (80%) mais aussi de feuillus (Peuplier et Hêtre).

Les stagiaires ont pu découvrir les chaînes de sciage, de fabrication des palettes et de granulés bois. Ces granulés sont issus des sous-produits de sciage (écorce, sciure, chutes).

Ces deux scieries s’approvisionnent essentiellement dans le massif vosgien. Elles transforment majoritairement du bois issu d’une gestion durable de la forêt et sont à cet effet certifiées PEFC. Le marquage CE permet une meilleure traçabilité et conformité des produits.

Elles font face à une demande croissante des produits bois avec des cahiers des charges de plus en plus contraignants.
Les acheteurs plébiscitent des produits sans coloration bleutée (due à la présence de scolytes) et sans nœuds apparents alors que ces défauts n’altèrent en rien la qualité technique du bois.
Une communication plus importante sur ces aspects devrait être envisagée auprès des constructeurs et des particuliers.

Camille Couderc, stagiaire FTR

Cliquez sur les vignettes pour voir les photos en taille réelle

 
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
4608 X 3440 | 3.9 Mo - 31/05/2021
(L'image est redimensionnée afin de tenir dans un carré de 400 pixels, un clic sur l'image ou son titre permet de la voir en taille réelle)
 
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)